OpenText fait évoluer sa gestion de contenus vers Cloud Editions 21.2



OpenText fait évoluer sa gestion de contenus vers Cloud Editions 21.2

Entre gestion de contenus d'entreprise, réseau d'échanges B2B et solutions de sécurité et de protection des données, les 5 Cloud Editions de l'éditeur OpenText évoluent désormais tous les 90 jours. L'éditeur canadien prévoit d'investir 1 Md$ en R&D sur les 3 prochaines années dans ses produits.

Pilier de la gestion de contenus d’entreprise, OpenText a 30 ans cette année. L’éditeur basé à Waterloo, au Canada n’a cessé de renforcer son périmètre au cours des années avec de nombreux rachats. Il répartit maintenant son offre en 5 Cloud Editions : Content, Business Network, Experience, Security & Protection et Developer. Sur la protection des données et la sauvegarde en ligne, il a notamment racheté Carbonite en 2019. « Sur les trois prochaines années, nous prévoyons d’investir 1 milliard de dollars dans la R&D de nos produits », a indiqué hier Marc Barranechea, CEO d’OpenText, sur la conférence en ligne Opentext World Europe, ponctuée par l’annonce de la version 21.2 de Cloud Editions.

Sur la région Europe/Moyen-Orient/Afrique, l’éditeur canadien compte 2 600 employés et 23 000 clients sur un total 75 000 clients dans le monde (dont 11 millions d’entreprises abonnées à ses services cloud et 2000 en cloud privés). Concernant son déploiement cloud sur ce marché EMEA, le fournisseur opère 9 datacenters principaux (notamment aux Pays-Bas, en Allemagne et au Royaume-Uni), avec 3 datacenters de réplication et 4 points de présence. « Nous pouvons gérer les zones européennes de façon spécifique », a indiqué le CEO. Parmi ses clients figure notamment la Banque centrale européenne.

Des priorités sur l'expérience collaborative et la sécurité

Dans son keynote, Mark Barranechea s’est arrêté sur les transformations imposées par la crise Covid qui a montré que « les entreprises qui maîtrisent leur propres capacités numériques avancent plus vite et que le travail flexible va durer ». Au passage, il a évoqué la productivité accrue apportée par le télétravail, mais aussi les risques induits sur le surmenage des collaborateurs. La réflexion menée ces derniers mois débouche sur 4 priorités pour OpenText. La première se focalise sur le travail « moderne » avec le renforcement des capacités de collaboration et de partage où que l’on se trouve (sur les workflows, l’archivage, le record management, les services de gestion de contenus, la signature électronique). La 2ème concerne les expériences apportées aux clients : consommation directe, expériences omni canales et sans contact. La 3ème est liée aux chaînes d’approvisionnement : régionalisation, durabilité, connectivité. La 4ème priorité porte sur la cybersécurité.

Ces priorités s’inscrivent dans l’initiative Grow with OpenText qui réunit un ensemble de programmes de migration quel que soit le point de départ des clients. « Si vous êtes sur la version 16, ou antérieure, il est temps de migrer vers nos Cloud Editions », a enjoint le CEO en précisant que cela pouvait être sur site, en cloud privé ou dans un cloud public (OpenText Cloud, AWS, Azure ou Google Cloud). « Nous avons des cycles d’innovation rapide tous les 90 jours, nous proposons des capacités faciles à consommer et tous nos services ont été transformés en API, ce qui permet d’embarquer une partie de notre Content Cloud sans avoir besoin de passer par nos applications. Nous sommes en version 21.1 sur les Cloud Editions, 21.2 arrive bientôt et la suivante dans 90 jours », a indiqué le dirigeant.

Intégration entre Core Content et S/4HANA Public Cloud

La version 21.2 des Cloud Editions s’appuie sur une nouvelle plateforme de services de contenus dans le cloud avec les offres multitenants OpenText Core Content et Case Management. Core Content s’intègre avec les applicatifs métiers des entreprises et permet notamment une interaction poussée avec S/4HANA Public Cloud de SAP. Elle prend en compte l’amélioration de la productivité des utilisateurs et apporte des solutions d’aide à la mise en conformité avec les réglementations. Parmi les nouveautés, Core for Federated Compliance étend à Microsoft Office 365 la gouvernance de la conformité en matière d’archives, de façon simultanée dans les répertoires OpenText et Microsoft, notamment dans SharePoint et OneDrive. Quant à l’application Case Management, c’est une solution no-code pour gérer des processus complexes dans la résolution de dossiers clients (case management). Core Content et Core Case Management étayent l’ensemble des services SaaS Core avec des capacités de gestion de contenus de base. On y trouve ainsi Share, Signature, Core for Federated Compliance, Archive for SAP Solutions, Capture, Core for SuccessFactors et d’autres.

Dans la version 21.2, le Cloud Business Network (le réseau d’échanges commerciaux B2B issu du rachat de GXS en 2014) livre plus de 60 nouveaux connecteurs pour intégrer S/4HANA de SAP et OpenText Trading Grid. Des évolutions concernent aussi l’IoT Platform. Sur le Cloud Securité et Protection, des améliorations ont été apportées à Encase Forensic et à BrightCloud, notamment. Enfin, le Cloud Développeur renforce ses outils d’administration pour la gestion des tenants et l’authentification simplifiées pour les appels d’API entre services. Dans leur ensemble, les Cloud Editions s’appuient sur les technologies d’IA de Magellan qui supporte le framework SciKit-Learn. Les modèles ML créés dans le notebook de Magellan Data Science peuvent être publiés sous la forme d’un service API Rest. Par ailleurs, Magellan Text Mining permet d’utiliser l’IA pour analyser plus précisément les métadonnées

3 exaoctets de données gérées par OpenText

La keynote de Marc Barranechea a été l’occasion de faire un point sur l’ampleur prise par le groupe canadien, numéro 1 des services de contenus. Entre les applications on-premise et le cloud, les solutions de l’éditeur gèrent 3 exaoctets de données, a souligné le dirigeant. « Nous sécurisons chaque jour 250 millions de endpoints, traitons 4 milliards d’adresses IP via nos API et détectons 100 000 menaces ». A cela s’ajoute les échanges commerciaux gérés sur son Cloud Business Network (9 000 milliards de dollars par an). OpenText y gère 30 millions d’identités numériques. 


Pour plus d'information : https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-opentext-fait-evoluer-sa-gestion-de-contenus-vers-cloud-editions-212-82628.html

Nous sommes présents sur les réseaux : LinkedIn, Twitter, Facebook, Instagram

Categories:

Company

Consulting

Formation

Support

Blog

Solutions

Société

À propos

Carrières

Partenariats

Partenaire

Symantec

Fortinet

Rapid7

BeyondTrust


UNIDEES®

Conditions d’utilisation

Déclaration de confidentialité

Déclaration de sécurité